GROSNE

L'Histoire de Grosne

Le territoire de Grosne était traversé par une voie romaine d'importance secondaire qui reliait Vellescot et Recouvrance.

En 1105 la mairie de Grosne et sa paroisse s'étendait sur les localités voisines de Boron, Vellescot, Recouvrance, Brebotte, Eschêne et le village disparu de NormanvillarsPetit-Croix n'était alors qu'une simple chapelle rattachée à Grosne.

À cette date ; Ermentrude, veuve de Thierry Ier comte de Montbéliard-Ferrette, donne le fief de Grosne au prieuré de Froidefontaine.

En 1125 le comté est partagé entre Frédéric Ier comte de Ferrette et Thierry II, comte de Montbéliard. Froidefontaine et Grosne font alors partie du comté de Ferrette. En 1454, le fief passa dans les mains des seigneurs de Montjoie qui l'ont conservé jusqu'en 1630. Les revenus de l'église ont été perçus par le prieuré de Froidefontaine jusqu'en 1621, par les jésuites d'Ensisheim jusqu'en 1764 et enfin par le collège royal de Colmar jusqu'à la Révolution.

Signification du Blason

Une partie du village appartenait au 18ème à la seigneurie de Delle, domaine des Mazarin. C’était une paroisse dédiée à St Paul, représentée sur le blason par l’épée.

 La clé d’argent rappelle que Grosne fut longtemps aux Montjoie. Une seule famille de la noblesse fut connue dans la paroisse, il s’agissait des Taillefer de Breteuil, symbolisée par la couleur rouge.


Signification des couleurs :


Azur : signifie en blason d’armoiries des vertus de Justice - représente loyauté, pureté, gentillesse et renommée

 
Rouge : signifie en blason d’armes des vertus de Charité – représente une marque de vaillance, hardiesse, magnanimité

 
Argent : signifie en blason d’armes des vertus d’Espérance, Pureté, Innocence, Humilité


Or : signifie en blason d’armoiries des vertus de Foi, Force et Confiance